www.lyonperspectives.com

http://www.infotrafic.grandlyon.com



NOTRE SELECTION
CINEMA

Un film de procès, impeccable et implacable, passionné, un thriller haletant sans artifice

Un film qui fait du bien au pays qui va mal et à nous aussi !





sélection Maurice FUSIER

Monsieur DVD - 15/02/2019

Le procès contre Mandela et les autres

UPGRADE

11/02/2019

700 requins

10/02/2019

MANDY

05/02/2019

SEAL TEAM - saison 1

05/02/2019

THE CLOVERFIELD PARADOX

04/02/2019

​BREAKING IN

04/02/2019

LA PROPHETIE DE L'HORLOGE

04/02/2019

Inscription à la newsletter


Le meilleur ouvrage consacré à la musique de Johnny mis à jour avec les derniers albums.
Coin lecture

GRAND PRIX DE LITTÉRATURE AMÉRICAINE : RICHARD POWERS ET SON "ARBRE-MONDE" COURONNÉS



Foisonnant, audacieux, enthousiasmant, ambitieux… L’Arbre-Monde, 12ème roman de Richard Powers, a convaincu le jury du Grand Prix de littérature américaine. L’auteur l’a emporté face à Don Chaon (Une douce lueur de malveillance, Albin Michel) et Rachel Kushner (Le Mars Club, Stock).

Un roman écologiste brillant dans lequel vous allez adorer vous perdre !

C’est un roman immense, qui se déploie sur 550 pages. Une fresque écolo qui appelle à regarder le monde végétal autrement. Dans L’Arbre-Monde  (Cherche Midi), Richard Powers  met en scène neuf personnages venus d’horizons différents réunis autour d’un héros incongru : un séquoia menacé de destruction. Encensé par la critique autant pour l’inventivité de sa construction que pour son sujet, le 12e roman de Richard Powers a conquis le jury du Grand Prix de littérature américaine. Composé d’éditeurs, de journalistes et de libraires, ce dernier vient de le couronner face aux deux autres finalistes, Don Chaon (Une douce lueur de malveillance) et Rachel Kushner (Le Mars Club), publiés respectivement aux éditions Albin Michel et Stock.

Dans un communiqué, les jurés ont salué le travail de l’écrivain : "Richard Powers se met ici au diapason des forêts, de plus en plus menacées par l’homme. Il abolit les frontières entre l’humain et le végétal, entre la mythologie et la science, entre la poésie et la philosophie. (…) Écrit dans ce style élégant et métaphorique qui est propre à l’auteur, ce formidable livre radical et militant, tente de réconcilier l’homme et la Nature. (…) Le lecteur ne regardera jamais plus un arbre de la même façon et prendra encore davantage conscience, s’il en était besoin, du lien indéfectible qui nous unit au monde naturel". 

"Les recherches effectuées pour ce livre ont changé ma vie"

Auréolé en 2006 du prestigieux National Book Award pour La Chambre aux échos, Richard Powers est célèbre pour ses romans symphoniques et ses explorations des relations entre technologie, sciences et art. Avec L’Arbre-Monde, l’Américain de 61 ans souhaitant aller encore plus loin en mettant des héros non-humains au centre du récit. Mais comme il l’a expliqué à France Culture, il a finalement préféré ajouter des personnages faits de chair et de sang : "Initialement, je voulais que les personnages principaux de mon livre soient des arbres, et que des arbres pour une fois soient des stars du monde littéraire. C’est le rôle qu’ils méritent mais cela représentait des défis considérables pour conserver l’attention du lecteur humain".

Ce roman manifeste qui condamne la toute-puissance des hommes sur la nature a également eu un impact considérable sur sa vie : "Je suis un urbain par naissance et par expérience. Mais les recherches effectuées pour ce livre ont changé ma vie, j’ai traversé le pays par la forêt. Il serait faux de faire une dichotomie entre écriture urbaine et écriture rurale de même qu’on ne peut pas parler de séparation entre les êtres humains et la nature".

Richard Powers succède à Richard Russo, récompensé en 2017 pour À malin, malin et demi (10/18).

Actualité | Culture | Economie/Emploi | Gastronomie | Santé | Coin lecture | Cinéma | Monsieur DVD | Nouveautés BD | FLASH INFO | Vos droits | GALERIE EMOTIONS



Coin lecture

ANNABELLE

Lyon Du collège de la Trinité au lycée Ampère

Le guide des Bonnes tables du Progrès

EHPAD, UNE HONTE FRANÇAISE

LE TEMPS D'APPRENDRE À VIVRE

Cet étrange nazi qui sauva mon père

La prophétie de John Lennon

Michael Jackson – La Totale....

La lumière et à moi

Sérotonine