www.lyonperspectives.com

http://www.infotrafic.grandlyon.com



NOTRE SELECTION
CINEMA

Une ode à l'amitié touchante !






sélection:
maurice.fusier@orange.fr

Monsieur DVD - 05/12/2019

CRAWL

COMME DES BETES 2

05/12/2019

APOLLO 11 : Un documentaire inédit, du jamais vu !

25/11/2019

YESTERDAY

11/11/2019

MADE IN CHINA

11/11/2019

INSIDE MAN : MOST WANTED

01/11/2019

CHILD’S PLAY LA POUPEE DU MAL

22/10/2019

ROXANE

15/10/2019

Inscription à la newsletter


Culture

Pour conquérir les terres, les plantes ont emprunté des gènes aux bactéries



 Des plantes aquatiques se sont aventurées sur la terre ferme pour la première fois il y a 450 millions d’années, ce qui a permis le développement de la vie telle que nous la connaissons aujourd’hui. Pour faire face à ces nouvelles contraintes, l’ancêtre des plantes terrestres a forcément dû innover, en se dotant par exemple d’une couche de protection contre les radiations solaires et la sécheresse. Il a dû également s’associer avec des champignons pour mieux capter les nutriments de ce sol hostile pour lui.

Depuis plusieurs années, les scientifiques considèrent un groupe d’algues, les Zygnematophyceae, comme le plus proche cousin des plantes terrestres. Leur étude comparée permet de mieux cerner ce que l’ancêtre des plantes terrestres a dû « inventer » pour s’adapter à son nouveau milieu : tout ce que les plantes terrestres possèdent aujourd’hui mais pas les Zygnematophyceae fait probablement partie de ces innovations. Pour mieux connaitre ce groupe d’algues, deux premiers génomes viennent d’être séquencés et analysés par une collaboration internationale comprenant deux chercheurs du Laboratoire de recherche en sciences végétales (CNRS/Université Toulouse III-Paul Sabatier). Les analyses conduites dans ce laboratoire ont permis de démontrer que de nombreux gènes impliqués dans l’association avec des champignons sont absents des Zygnematophyceae et sont donc apparus spécifiquement chez l’ancêtre des plantes terrestres actuelles. Plus surprenant encore, l’analyse globale du génome a identifié des gènes qui proviendraient de bactéries. Ce transfert « horizontal » de gènes, connus pour leurs rôles majeurs dans le développement des plantes et leurs capacités de réponse au stress, illustre parfaitement comment de nombreux processus d’évolution des génomes permettent l’apparition d’innovations majeures pour la diversification de la vie sur Terre. Ces résultats sont publiés le 14 novembre 2019 dans Cell.

 



Actualité | Culture | Economie/Emploi | Gastronomie | Santé | Coin lecture | Cinéma | Monsieur DVD | Nouveautés BD | FLASH INFO | Vos droits | GALERIE EMOTIONS



Coin lecture

PRIX RENAUDOT 2019

Alain Delon film par film

LE JOUR OÙ JE ME SUIS AIMÉ POUR DE VRAI

Touchant, violent, fabuleux !

GEORGE SAND - Romans I, II

Prix Interallié - Prix Goncourt des Lycéens 2019

Le chemin de la Garenne

LES AFFAMÉS ET LES RASSASIÉS

Une déflagration d'amour

Que faire face à l'Alzeimer











LYON PEOPLE septembre 2019
BATHLOGUE OL