www.lyonperspectives.com

http://www.infotrafic.grandlyon.com



NOTRE SELECTION
CINEMA







sélection:
maurice.fusier@orange.fr

Monsieur DVD - 11/11/2019

YESTERDAY

MADE IN CHINA

11/11/2019

INSIDE MAN : MOST WANTED

01/11/2019

CHILD’S PLAY LA POUPEE DU MAL

22/10/2019

ROXANE

15/10/2019

L’ALIENISTE

15/10/2019

THE GOOD FIGHT

15/10/2019

MA

08/10/2019

Inscription à la newsletter


Coin lecture

La Menteuse et la ville

Ayelet Gundar-Goshen
Presses de la Cité
PARUTION LE 20/08/2019



 La Menteuse et la ville Nymphea porte un nom de fleur mais sa vie est loin d’être rose. À dix-sept ans, elle traîne ses complexes et peine à trouver sa place. La mascotte du lycée ne connaît pas son existence, sa sœur cadette éclipse par sa beauté toute tentative de sa part pour se faire remarquer. L’été où Nymphea devient vendeuse chez un marchand de glaces, elle espère que la vie fera enfin d’elle la protagoniste d’une aventure. Mais rien ne se passe… Jusqu’au jour où Avishaï Milner, chanteur pour midinettes sur le retour, franchit le seuil de l’échoppe. Pressé et méprisant, il agresse verbalement Nymphea. La jeune fille se réfugie dans l’arrière-cour, où le play-boy déchu la poursuit. L’homme la saisit par le bras, elle hurle : toute la ville est déjà là. En quelques secondes, Nymphea a réécrit l’histoire: Avishaï se retrouve en garde à vue pour tentative de viol sur mineure. Quant à Nymphea, elle est propulsée au rang d’icône, la Cendrillon en croisade contre les violences masculines.
Pendant ce temps, à l’autre bout de la grande métropole, une vieille dame se trouve, elle aussi, entraînée dans un mensonge dont elle n’a pas mesuré les retombées : Raymonde, vieille Juive issue de l’immigration marocaine en Israël, prend l’identité de Rivka, sa meilleure amie, survivante des camps…

Fidèle au thème qu’elle ne cesse de sonder livre après livre – le mensonge et la façon dont il referme ses griffes sur des individus –, Ayelet Gundar-Goshen signe ici une fable satirique et subversive à une époque où le concept de « vérité » n’a jamais été aussi révéré ni, paradoxalement, bafoué. Mais c’est surtout le regard que l’auteure porte sur ses menteurs et menteuses, tendre et cruel à la fois, qui fait de ce roman, irrésistible dédale de retournements de situation, une œuvre nécessaire – le témoignage d’une littérature israélienne vivace, libre et engagée.

Ayelet Gundar-Goshen est née en 1982. Diplômée en psychologie clinique à l’université de Tel-Aviv, elle est également scénariste. Elle partage son temps entre l’écriture et son combat pour la paix. Nouvelle voix de la littérature israélienne, traduite en huit langues, elle est l’auteure de Réveiller les lions et d’Une nuit, Markovitch, couronné en France par le prix Wizo 2017. Tous ses romans sont publiés aux Presses de la Cité.  Traduit de l’hébreu par Laurence Sendrowicz
 
 
 

Actualité | Culture | Economie/Emploi | Gastronomie | Santé | Coin lecture | Cinéma | Monsieur DVD | Nouveautés BD | FLASH INFO | Vos droits | GALERIE EMOTIONS



Coin lecture

LES AFFAMÉS ET LES RASSASIÉS

Une déflagration d'amour

Que faire face à l'Alzeimer

PASSIONS (Nicolas Sarkozy)

Le Bonheur n'a pas d'âge

LES TESTAMENTS

La fabrique des salaud

​LA FRANCE TU L'AIMES OU TU LA FERMES ?

FEMMES D'EXCEPTION ( parution le 8 octobre 2019)

LE SUSPENDU DE CONAKRY











LYON PEOPLE septembre 2019
BATHLOGUE OL