www.lyonperspectives.com
Santé

ESPOIR : Une avancée dans le diagnostic des cancers du sein



Dr. Christophe Tourasse, radiologue
Dr. Christophe Tourasse, radiologue
La mammographie, examen de référence, pourrait bien avoir fait son temps avec l’arrivée de deux nouvelles techniques d’imagerie du sein apparues il y a environ un an. Celles-ci, très prometteuses : la tomosynthèse et l’élastographie permettent un diagnostic plus précis.
Comme la mammographie, la tomosynthèse fait appel à une source de rayons X , mais à contrario de la première, où il y a une acquisition ponctuelle (photographie), la tomosynthèse va réaliser une acquisition dynamique de plusieurs secondes pendant lesquelles le tube de rayons X, va se déplacer pour balayer le sein (comme une vidéo). La résultante, va être l’acquisition, non plus d’une image en deux dimensions, mais d’un volume que l’on pourra reconstruire en coupes tous les millimètres, obtenant ainsi, comme dans le cas d’un scanner, des coupes qui permettent d’analyser le sein tranche par tranche.

Proposée aujourd’hui dans un équipement commun à la mammographie, permet à la patiente ne pas subir deux examens différents, la tomosynthèse étant réalisée de façon concomitante à la mammographie, au cours de la même compression.
La mammographie couplée à la tomosynthèse sur ce type d’appareil génère 20% d’irradiation en moins qu’une mammographie habituellement pratiquée. Important, les informations données par la tomosynthèse rendent souvent « caduque » la nécessité des clichés complémentaires, souvent réalisés pour les seins difficiles, dont le stress et l’attente prolongée sont consécutifs à ces clichés.

Deux intérêts apparaissent dans cette nouvelle recherche d’un éventuel cancer : les petits cancers, parfois cachés par la densité mammaire de contact, seront bien visualisés sur les coupes passant à leur niveau., simplifiant l’interprétation de la mammographie et la rendant plus performante, diminuant le nombre de faux négatifs.
Cet examen qui, par sa simplicité de mise en œuvre, peut se concevoir en dépistage systématique.

Six équipements de tomosynthèse sont actuellement installés en France et 30 en Europe.

Une étude multicentrique effectuée sur un peu plus de 1000 patientes, montre une augmentation de sensibilité de la mammographie de 10% avec la tomosynthèse. Il a été constaté lors des 300 premières mammographies la découverte de 3 cancers non diagnostiqués sur les clichés standards de mammographie.
Une technologie très onéreuse pour laquelle, il n’existe pas de codification CCAM de cet acte qui est nouveau, étant donné les difficultés financières de la sécurité sociale.

Devant son intérêt indéniable dans le cadre du dépistage, et donc pour la santé des femmes, il a été décidé de coupler cet examen à celui de la mammographie, et ce, pour nos patientes, sans facturation supplémentaire, afin que toutes les femmes puissent en bénéficier,

L'ELASTOGRAPHIE :

Cette nouvelle technique appliquée en même temps que la mammographie et la tomosynthèse est totalement inoffensive pour l'organisme utilisant des ondes ultra sonores dont la fréquence se situe bien au dessous des valeurs dangereuses, Cette technique semble avoir un intérêt dans nombre de pathologies, seins, thyroïde, foie, appareil musculo-tendineux, utérus, myocarde,
Pour l'instant, le domaine où elle trouve le plus d'intérêt est la pathologie mammaire, où elle permet une meilleure caractérisation des lésions rencontrées, Les cancers sont généralement plus durs et hétérogènes que les lésions bénignes, L'élastographie donne des critères de bénignité et de malignité permettant de mieux sélectionner les indications de biopsies mammaires et limitant les gestes inutiles,
Une étude internationale est actuellement menée et les résultats préliminaires montrent une amélioration du diagnostic quand l'échographie est couplée avec l'élastographie,
Il s'agit la d'une technologie non prise en compte par la nomenclature des actes de radiologie

Les dernières innovations technologiques apparaissent très prometteuses dans le dépistage des cancers du sein et dans l'analyse diagnostique des lésions rencontrées,

L'hôpital Privé Jean Mermoz offre aujourd'hui à ses patientes ces nouveaux outils diagnostiques, néanmoins, ne connaissant pas encore toutes les possibilités de ces nouvelles technologies la Direction compte participer aux études scientifiques menées sur ces techniques afin d'en définir précisément les avantages et les indications,

Hôpital Privé Jean Mermoz - Lyon (8è)

C.R

Actualité | Culture | Economie/Emploi | Gastronomie | Santé | Coin lecture | Cinéma | Expositions | Monsieur DVD | Nouveautés BD | FLASH INFO | Vos droits | Consommation | GALERIE EMOTIONS



Coin lecture

Prix Pulitzer 2017

ENTERREZ-MOI DEBOUT !

Romy Schneider, film par film

Ils ont tué mon père. Je les aurai.

Je voulais juste que ça s'arrête

Prix du quai des orfèvres 2018

Mes voisins

Tout homme est une nuit