www.lyonperspectives.com

http://www.infotrafic.grandlyon.com



NOTRE SELECTION
CINEMA

Un film pour ne plus avoir honte d'avoir mal !

Un hymne à la vie, à l'amour !





sélection Maurice FUSIER

Monsieur DVD - 09/06/2019

16 LEVERS DE SOLEIL … PAR JOUR !

LOLA ET SES FRERES

04/06/2019

CE QUE VEULENT LES HOMMES

04/06/2019

OUTLANDER saison 4

29/05/2019

GLASS

25/05/2019

ON A 20 ANS POUR CHANGER LE MONDE

23/05/2019

LES TOMBEAUX SANS NOMS

23/05/2019

MON CHER ENFANT de Mohamed Ben Attia

23/05/2019

Inscription à la newsletter


Santé

​LA FONDATION APRIL ET L’INSTITUT BVA PRESENTENT LE 4ème BAROMETRE DES AIDANTS



​LA FONDATION APRIL ET L’INSTITUT BVA PRESENTENT LE 4ème BAROMETRE  DES AIDANTS
 Pour la quatrième année consécutive, la Fondation APRIL publie les résultats de son Baromètre des aidants, réalisé en partenariat avec l’Institut de sondage BVA.

Reconduite chaque année, cette enquête vise à étudier les changements au sein de la communauté des aidants. Elle met notamment en perspective les évolutions de vie des aidants et de leurs proches aidés ainsi que les mesures existantes ou adoptées liées aux enjeux de notre société : prévention de la santé, vieillissement de la population…

Ce Baromètre permet surtout de mieux cerner qui sont les aidants (et les aidés), afin d’essayer d’appréhender leurs attentes et besoins, en matière de soutien, de santé, d’accompagnement ou même de législation. L’objectif est à la fois de démêler le vrai du faux, mesurer les évolutions de cette communauté, identifier et illustrer concrètement la multiplicité des situations auxquelles sont confrontés les aidants qui peut aller de l’aide régulière d’un voisin ayant du mal à se déplacer à l’aide quotidienne apportée à un membre de sa famille…

Si cette étude permet de mesurer la part des aidants au sein de la population française et son évolution, elle poursuit également l’ambition de sensibiliser sur le fait que nous sommes tous potentiellement des aidants en puissance. Cette nouvelle édition pose de nouvelles questions liées aux évolutions sociétales telles que le vieillissement de la population par exemple qui génère forcément de nouveaux types de comportements : allongement du temps de l’aide apportée, de la fatigue ou encore l’apparition d’un phénomène où l’aidant se retrouve à devoir apporter son aide à deux générations simultanément (parents et grandsparents notamment).

Enfin, au-delà des sujets habituellement investigués, la Fondation APRIL a souhaité cette année réaliser un focus sur la santé des aidants, thématique centrale de la Journée Nationale des Aidants dont elle est partenaire

Qu’en est-il donc en 2018 des aidants et de leurs proches aidés ? Comment les Français perçoivent-ils ces notions ? Sont-ils eux-mêmes capables de se définir comme tels ? Qui aident-ils ? Dans quels types de situation ? Quelles sont les contraintes et les bénéfices de ce statut particulier ? Comment la société civile se transforme-t-elle ? Et quelles en sont les conséquences ? Autant de questions qui deviennent des enjeux de santé publique, à l’heure où la durée de vie des Français s’allonge et génère de nouvelles situations, pour les aidants, comme pour les pouvoirs publics.

Aujourd’hui, si la proportion des Français qui a entendu parler des aidants est en constante augmentation, il reste cependant fort à faire...

Qu’est-ce qu’un aidant ? Un aidant est une personne qui apporte une aide régulière et bénévole à un(ou plusieurs) proche(s) malade(s), en situation de handicap ou de dépendance, que cette personne habite chez l’aidant, à son domicile ou en institution. 

Qui sont les aidants ? Un nouvel aspect apparaît en 2018 concernant la santé et la charge des aidants : à ce jour, il y a de plus en plus de multi-aidants. En effet, 34 % d’entre eux déclarent prendre soin de plusieurs proches (contre seulement 28 % en 2017). Et le score monte à 41 % pour les Français qui aident au moins un de leurs parents. Ils sont 24 % à aider au moins deux personnes et 10 % trois personnes ou plus.

Parmi les aidants, 86 % aident d’abord un membre de leur famille. Ils sont 40 % à s’occuper régulièrement et de manière bénévole, de l’un de leurs parents ou des deux. Et pour 25 %, l’aide est ensuite majoritairement apportée à un autre membre de la famille. Sur cet item, on note cette année une augmentation de 6 points par rapport à 2017.

En France, nous assistons au vieillissement de la population dû à l’allongement de la durée de vie. Une situation qui génère, de façon quasi mécanique, une augmentation des personnes dépendantes et par là même, des aidants. Ainsi, selon le Baromètre, 57 % des aidants déclarent s’occuper d’un proche en situation de dépendance due à la vieillesse (soit une augmentation de 9 points par rapport à 2017), un score qui atteint son plus haut niveau depuis 2015 ; chronique d’une évolution annoncée dans un contexte où en 2050, un habitant sur 3 en France sera âgé de 60 ans et plus. Aujourd’hui, de plus en plus de Français encore actifs, mais déjà eux-mêmes vieillissants, sont contraints d’endosser le rôle d’aidants.

Selon 86 % des Français, le statut d’aidant reste encore trop peu valorisé, la proportion est quasiment la même pour les aidants qui jugent que leur situation n’est pas assez valorisée à 88 %. 

http://www.fondation-april.org/

Actualité | Culture | Economie/Emploi | Gastronomie | Santé | Coin lecture | Cinéma | Monsieur DVD | Nouveautés BD | FLASH INFO | Vos droits | GALERIE EMOTIONS



Coin lecture

" Un régal de lecture" Les Deux Vies de Sofia

Toute la lumière sur l’une des stars les plus controversées d’Hollywood !

La Menteuse et la ville

J' ENTENDS DES VOIX

UNE FEMME AU FRONT

T'es bonne bébé, pour s'aimer tel que l'on est !

LE SCHMOCK

Avant le bouleversement du monde

« On rit, on pleure, on s’émerveille, on vit. Un vrai bonbon. »

GHOST IN LOVE










Présentation: Maurice FUSIER