http://www.infotrafic.grandlyon.com



NOTRE SELECTION
CINEMA


Du bon cinéma, d'une réalité à fleur de coeur
A voir absolument !




Une charge au vitriol contre la société contemporaine !

Grand Prix du jury, ce film politique est bouleversant..



Inscription à la newsletter

Nouveautés BD

Z COMME DON DIEGO

COUP DE FOUDRE A L'HACIENDA -tome 1
scénariste (s) : Fabcaro
dessinateur (s) : Erre

DARGAUD



Z COMME DON DIEGO
Z comme don Diego, dont Fabcaro et Fabrice Erre présentent le 1re tome, est une parodie à mourir de rire de Zorro.

Don Diego de la Vega, alias Zorro, c'est un peu comme Clark Kent, alias Superman : pour mieux jouer les super-justiciers masqués, ils s'abritent, dans la vie de tous les jours, derrière une personnalité aussi neutre et insignifiante que possible. Et comme on le découvre dans ce 1er épisode de Z comme don Diego, ce n'est pas toujours simple ! Don Diego a bien du mal à garder secrète sa véritable identité, surtout lorsque son père, don Alexandro, ivre mort, hurle à qui veut l'entendre que son fils est le célèbre Zorro ! Don Diego lui-même serait bien tenté de révéler sa double personnalité lorsqu'il courtise la séduisante Señorita Sexoualidad...
Tous les protagonistes de Zorro, de Bernardo au sergent Garcia en passant par Tornado, se succèdent, pas forcément sous leur meilleur jour, dans Z comme don Diego, une adaptation loufoque et délirante de la mythique série.


date de parution : 6 Avril 2012
nombre de pages : 40
EAN : 9782205069419
genre : Humour
Prix : 10€

Actualité | Culture | Economie/Emploi | Gastronomie | Santé | Coin lecture | Cinéma | Expositions | Monsieur DVD | Nouveautés BD | FLASH INFO | Vos droits | Consommation | GALERIE EMOTIONS



Coin lecture

« L’art du Noir & Blanc, 2e édition » de Michael Freeman.

L'École de demain

Lettre ouverte aux animaux (et à ceux qui les aiment)

Sauver les meubles....dans un tel monde est-il possible encore d'être libre ?

L'Humanité, apothéose ou apocalypse ?

Prix François Billetdoux 2017

Jean-Michel Caradec'h : Qui a tué Lady Di ?

Les assassins avaient le même âge que les victimes !