http://www.infotrafic.grandlyon.com



NOTRE SELECTION
CINEMA


Christopher Nolan signe un film immense avec "Dunkerque"..




"Baby Driver" s'impose sans peine comme l'un des films les plus aboutis de l'année.




Inscription à la newsletter

Culture

Édouard Pignon, Ostende, 1946-1953

Jusqu' au 28 août 2017, au musée des Beaux-Arts



Édouard Pignon, Ostende, 1946-1953

Édouard Pignon, Ostende blanc, 1948, huile sur toile, Lyon, musée des Beaux-arts. Don de M. Nicolas Pignon. Collection Nicolas Pignon, Noisy-le-Sec. © ADAGP, Paris 2015 Image © MBA Lyon - Photo Alain Basset

Cette exposition-dossier fait suite à la donation d’un important tableau par le fils de l’artiste, Nicolas Pignon.
Considéré au début des années 1940 comme un coloriste d’une grande sensibilité, Edouard Pignon (1905-1993) est regardé par la critique comme l’un des peintres les plus prometteurs de sa génération. Il montre le désir de prendre son autonomie vis-à-vis du groupe des « Jeunes peintres de tradition française », dont font partie Jean Le Moal et Alfred Manessier et dans lequel il ne se reconnaît plus. 
 
Dès l’immédiat après-guerre, l’artiste fait le choix d’une figuration libre et indépendante et inaugure une recherche personnelle qui marque sa différence avec les mouvements auxquels il s’intéresse.
Il prend ses distances avec la scène artistique parisienne et le « tout abstrait » qui domine l’actualité et s’installe pour quelques mois à Ostende (Belgique) en novembre 1946, animé d’une volonté de renouveler sa peinture.
Le changement amorcé sous le soleil méditerranéen de Collioure est confirmé par le choc esthétique provoqué par les paysages d’Ostende. Entre féerie du paysage portuaire et climat tragique d’une ville détruite par la guerre, Édouard Pignon s’invente un chemin de découverte pour créer un nouvel espace et une nouvelle réalité de peinture.
 
Visites commentées dans l'exposition 

Musée des Beaux-Arts de Lyon 
20 place des Terreaux Palais Saint-Pierre 
69001 Lyon


Actualité | Culture | Economie/Emploi | Gastronomie | Santé | Coin lecture | Cinéma | Expositions | Monsieur DVD | Nouveautés BD | FLASH INFO | Vos droits | Consommation | GALERIE EMOTIONS



Coin lecture

Prix François Billetdoux 2017

Jean-Michel Caradec'h : Qui a tué Lady Di ?

SURVIVRE

Comme une rivière bleue. Paris 1871

Youboox, le deezer de la lecture, lance en exclusivité

De la bombe

Recettes d'amour et de meurtre

Super 8 présente son premier grand roman d'horreur